Home Figures Serigne Moustapha Sy Al Amine, le soldat (Par Majib Sène)

Serigne Moustapha Sy Al Amine, le soldat (Par Majib Sène)

561
0

Serigne Moustapha Sy Al Amine, le soldat (Par Majib Sène)

Dans toutes les familles religieuses ou coutumières, il y a toujours quelqu’un qui arbore les habits de soldats ; ils ont le statut de gardien du temple et s’acquittent de leur tâche avec sérieux, compétence et rigueur.

Serigne Moustapha Sy Al Amine, fait partie de ceux-là depuis sa tendre enfance, cumulant études coranique et française, en même temps secrétaire attitré de son vénéré père Serigne Abdoul Aziz Al Amine. À la tête du Mouvement National des Jeunes Tidianes du Sénégal, il assure avec intelligence un important rôle de coordination en plus d’être le théoricien de la doctrine du mouvement, doctrine fondée sur les principes du Tidianisme, tels que enseignés par Cheikh Hadj Malick Sy, le plus prestigieux représentant de la confrérie dans notre pays. Jeune, intelligent, dynamique et disponible, il a joué aux côtés de son père un rôle important basé sur la discipline, la rigueur , la loyauté et la fidélité.

Je l’ai vu à maintes reprises, servir de relais entre son père et les visiteurs, de jour comme de nuit, sans jamais se lamenter ni manifester des quelconques signes de lassitude. Depuis le rappel à Dieu de son père et guide, Il accomplit beaucoup de tâches qui étaient dévolues à ce dernier, notamment l’entretien et la culture des champs en compagnie de beaucoup de fidèles.

Son sérieux et son éthique de vie, ont fait que le Khalife Général des Tidianes, Serigne Babacar Sy Mansour, a placé sous sa direction le « Burd », unifié à l’occasion du Mawlid Al Nabi (psl). Il a accompli cette redoutable mission avec la compétence qu’on lui reconnaît. Si cela est possible, c’est parce qu’il a reçu de son père une remarquable formation à la fois morale, religieuse, et même politique. Avec autant d’atouts, on peut espérer beaucoup de lui dans la continuité des traditions de la ville sainte, dont la moindre parcelle de terre se fait encore l’écho des prêches de Cheikh Seydi Hadj Malick Sy, en passant par sa vénérable fratrie.

Sa démarche religieuse, son comportement assurantiel, son sens du dialogue et son esprit d’ouverture, présagent le renforcement tant souhaité de son audience et de sa crédibilité dans l’univers du tidianisme.

Plaise à Dieu que Serigne Moustapha Sy Al Amine continue d’exceller dans cette voie pour la gloire et l’honneur de la vénérable confrérie de Aboul Abass Ahmada Tidjane. Amine.

Majib Sène