Home tivaouane Lettre d’un aîné à un jeune membre du Coskas

Lettre d’un aîné à un jeune membre du Coskas

3828
0

Au nom d’Allah, Le Tout Miséricordieux, Le très Miséricordieux

 

Mon cher condisciple,

Voici venu pour toi l’heure de consacrer ou de renouveler ton engagement à servir ta communauté, la Hadara de Cheikh Seydi Elhadj Malick SY (RTA), en regagnant les rangs du Comité d’Organisation au Service de Khalifa Ababacar Sy (COSKAS). Tu te dis peut-être que tu as fait le bon choix, celui qui te place enfin parmi l’Elite, les favorisés, les gens distingués que tu as toujours admirés et qui ont accès partout ?

Détrompe-toi, tu es seulement à l’essai dans le porche de cette grande maison d’Allah où il ne s’agit que de servir Dieu, y compris à travers son prochain. Cet immense honneur qui t’est fait de faire partie de ceux et celles qui exécutent les missions de la Hadaratul Malikiya, tu devras tous les jours œuvrer à le mériter en prenant au sérieux ton nouveau rôle et en agissant comme le serviteur le plus humble et le plus zélé d’entre tous.

Certes, tu es investi d’une haute mission dont la noblesse est inversement proportionnelle à ton propre statut, mais sais-tu seulement dans quel cénacle tu te trouves désormais ? Es-tu bien pénétré de la haute mission qui est désormais la tienne ? Mesures-tu suffisamment l’étendue de tes responsabilités ?

Sache donc qu’à l’image des anges qui assument toutes les missions divines à « Aras », il te revient l’insigne honneur de marcher à côté des plus grands serviteurs d’Allah sur cette terre, les dévots agissant sur le chemin tracé par notre Prophète bien aimé Seyyidina Mohamed (SAW) et sur ordre de Mame Seydi Elhadj Malick SY.

Si tu en es arrivé là, c’est que tu dois avoir déjà fait tienne la devise que voici : ‘’Foi, Discipline, Discrétion’’ :

  • FOI

En tant que musulman fervent ayant librement adhéré à la voie tracée par Seydina Cheikh Ahmed Tidiane Chérif  (RTA), tu as choisi de t’abreuver à la source sunnite et malikite de Tivaouane et de t’inspirer, dans tes actes de tous les jours, des enseignements de Mame Maodo (RTA) et de ses dignes continuateurs. Tu fais partie de ceux-là dont Cheikh Seydi Aboubacar SY (RTA) disait qu’ils « sont sauvés les croyants (qui ajoutent foi à leur Foi) en intégrant la voie ; certes cette chance leur vient de Dieu avec facilité et sérénité »[1].

Cette foi, il te revient de l’entretenir et de l’élever chaque jour un peu plus afin de ne point dévier dans ta marche.

  • DISCIPLINE

Le mouvement et la cause que tu sers désormais sont assis sur un socle solide fait d’obligations et de règles de conduite que chaque membre se doit d’observer scrupuleusement afin de rendre possible et efficace l’action commune. Sache que la communauté dans laquelle tu agis fonctionne sur la base d’une éthique particulière qui norme les attitudes et relations entre les fidèles eux-mêmes, d’une part et, d’autre part, entre les fidèles et leurs Guides (Chefs religieux et Moukhadams). La marque principale de ces règles est la courtoisie, qui découle elle-même de quatre (4) exigences : ‘’le respect des aînés, la douceur envers les petits, l’objectivité envers soi et le refus de la tendance à s’innocenter vaille que vaille’’.

  • DISCRETION

En bon serviteur de ton prochain, tu sauras être visible tout en restant effacé ; ainsi tu ne seras guère gênant, encore moins encombrant ou envahissant.

En bon musulman, tu sauras taire ce que tu sais et tu t’abstiendras de disserter sur ce que tu ignores. Rappelle-toi que, comme nous l’enseigne Serigne Babacar SY (RTA), « Gor du tiit ba fen ».

Fais de l’action ta principale occupation si tu veux te préserver contre le bavardage inutile qui constitue le principal moteur de l’indiscrétion et, surtout médite bien ces paroles de Mame Khalifa : « Man kâna zâ hirfatin fal yuhyîhâ abadan / moo gën sàggan dem di tuumaal yàlla ak dëkk ya ».

Fais preuve d’une grande humilité et mue-toi en zélé serviteur de tes coreligionnaires ; fais don de ta personne, de ton « expertise » et de tes biens pour faire leur bonheur ; mets-les à l’aise et fais tout pour obtenir leur sourire et leurs prières.

Ce faisant tu auras compris et assimilé l’une des plus magistrales leçons que nous ait prodigué notre vénéré Cheikh Ahmed Tidiane Chérif (RTA) : « La magnanimité est une branche de la générosité du cœur, faisant partie des vertus qui englobent toutes sortes de qualités méritoires et de mœurs correctes telles que l’indulgence, le pardon, l’endurance, l’esprit de largesse, la fidélité, la non-divulgation des défauts des amis, leur assistance et leur traitement avec toute la douceur nécessaire ; (cette) générosité revient à l’altruisme et à l’ultime magnanimité qui est celle des âmes ; son fondement, comme a dit l’imam El-Qochaïri (AASL), est la nécessité d’être au service des autres »[2].
Bon courage et à notre prochaine rencontre, in châ Allah.

[1] In « Heulmine Sabîline » de Serigne Babacar SY (RTA).

[2] In ‘’Jawâhir al-Ma’ânî ‘’ (Perles des sens), chap. 3 ; cet ouvrage, qui est considéré comme « le livre fondamental de la Tarikha Tidiane », a été rédigé sur l’ordre et sous la dictée de Seydina Cheikh Ahmed Tijani Chérif (RTA) par l’illustre Sidi Ali Harazem Berrada, l’un des deux premiers disciples du Cheikh.

 

serigne malick fall

1er vice-Président national du COSKAS

Inspecteur Principal de l’Education de classe exceptionnelle

Ancien Coordonnateur National de la formation des enseignants

Ancien CT n°1 du METFP

Ancien Directeur de l’EFI Germaine Le Goff de Thiès

Expert-Consultant international en éducation, Formation et Gouvernance

serignemalick@gmail.com ; aascab@orange.sn